Le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 3
Date d'inscription : 13/09/2015
avatar
Admin

Contexte


Au milieu d’une salle dans le PRDN, point de rendez-vous neutre, il y a un livre, un vieux livre. Il est appelé: «le journal des étrangers».
Ce journal commence avec celui d’une certaine Alice.

24 juin 1890: Je suis arrivée au pays des Merveilles, c’est ainsi que j’ai décidé de l’appeler, il y a de cela dix jours. Je ne comprends pas pourquoi c’est moi qui suis tombé dans ce trou ni comment il est arrivé au beau milieu de mon jardin. Mais je suis tombé dedans, c’est sûr.
Je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé au moment où je suis tombé dans ce trou. Car il était habité et meublé par des créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Pendant ma chute, je les ai observé mais je ne les ai pas revu après. Peut-être étaient se les habitants d’un monde autre que celui dans lequel je suis. Puis, j’ai atterri. J’ai eu très mal, le sol n’était aménagé pour que quelqu’un arrive du haut et non par la porte d’entrée. J’ai avancé loin dans un couloir qui n’était éclairé que par des lanternes de toutes les couleurs qui ne diffusaient pas assez de lumière avant d’arriver devant une porte. Elle faisait pile ma taille. Une porte de chêne noir où étaient taillés des lapins, des reines et des parties de thé. Elle était magnifique. Je l’ai ouvert et suis rentrée.
Là, je vis un jardin où plusieurs personnes buvaient le thé. Je me cachai derrière un buisson et les regardai. Et après avoir fini le thé, ils signèrent un parchemin qui semblait très important avant de se séparer. Seul un homme avec un chapeau et les cheveux noirs resta. Je l’ai regardé longuement avant de m’apercevoir qu’il regardait vers moi. Il s’avança et s’arrêta devant moi. Avant de m’attraper et de m’amener dans un manoir. Je n’eus pas vraiment le choix. Mais ce lieu me plaît vu que ça fait dix jours que je vis ici.
J’ai eu le temps de rencontrer beaucoup de monde. La reine de ce pays, Vérité B. Heart, elle règne de la main un peu trop dure sur ce pays mais elle est gentille quand on la regarde d’un peu plus près et qu’on la connaît. White Rabbit, le lapin blanc, je crois savoir pourquoi on l’appelle comme ça. Après tous, il a des oreilles de lapin. Il est tout le temps gentil avec moi mais James n’aime pas trop que je m’approche de lui. En parlant de James, son nom complet est James MAD, il est chapelier. C’est lui qui m’a amené dans son manoir. Il est un peu trop protecteur mais c’est par pure gentillesse. Il est souvent accompagné de deux enfants, Blue et Red, des jumeaux. Ils sont espiègles et gentils, aussi, j’espère que rien ne les sépara. Mais il n’y a pas qu’eux qui accompagnent James. Un jeune homme dont je ne connais pas le nom est tout le temps avec lui à boire le thé. Il semblerait qu’il ait très bon pour faire des potions ou des choses dans ce genre. Et enfin, je ne pouvais pas parler de lui, Wonder, je ne sais rien de lui mais une chose est sûre il ne m’inspire pas confiance. C’est lui qui m’a demandé d’écrire ce journal. Je ne sais pas pourquoi...

30 juin 1890: Je ne sais pas pourquoi mais des événements bizarres se produisent.
Tout à commencer avec les jumeaux qui du jour au lendemain sont devenus des adultes. Serait-se à cause du temps qui s’écoule différemment de là d’où je viens. Les autres n’ont pas changé pourtant. Mais surtout Wonder a été très proche d’eux pendant cette période or il ne sort jamais de sa tour à ce que j’ai compris. J’ai demandé à James mais il n’a rien voulu me dire.
Puis lorsque les jumeaux ont recouvert leurs apparences enfantines, ils n’ont pas arrêté de se battre. Je leur ai demandé pourquoi ils se battaient et ils m’ont dit que c’était comme ça et que je n’avais pas à chercher pourquoi. Je n’ai pas cherché à comprendre car après tout peut-être est-ce juste parce que je n’apprécie pas Wonder.
5 juillet 1890: Il y a eu un orage toutes les recherches de l’homme dont je ne connais pas le nom a été détruite. Il a maudit Wonder avant de dire que c’était de sa faute si les jumeaux sont devenus comme ça puis il a brûlé une carte, je n’ai pas bien compris mais elle semblait très importante et précieuse vu que c’était le seul objet en l’état.

6 juillet 1890: J’ai découvert qu’ont appelé l’homme, March.
Je crois que je vais arrêter d’écrire. Ce que Wonder fait est de plus en plus étrange, ça ne fait pas longtemps que je suis là mais ...j’ai peur. Beaucoup trop peur pour continuer d’écrire sur papier les événements importants.

20 septembre 1901: cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit. James et moi, nous avons eu un enfant, Alister.
J’ai bien vieilli alors que les autres n’ont pas changé d’un poil. Depuis que je t’ai écrit pour la dernière fois, je crois avoir découvert le secret de ce pays...mais je ne peux rien te dire. Ça serait trop tôt.
Je vais encore te renfermer pour quelque temps.

30 octobre 1910: ce que je vais écrire va remettre en question tous le pays des Merveilles mais je me dois de le faire.
À partir de cette page, des traces d’eau ont effacé le contenu des dix pages.

5 mai 1911: Wonder a su que je savais trop de choses sur ce monde. Il a donc déclenché cette tempête sur les pages qui impliquait trop l’existence même du pays. Je sais que bientôt il va m’effacer de ce monde. Je ne suis plus la petite fille que j’étais en arrivant et je suis plus gênante qu’utile...qui sait ce qu’il ferait d’Alister et de sa descendance. Je dis au revoir à tous ceux qui m’ont aidé ici dans ce pays.

8 aout 1980: Je me nomme Jean-Marc, je suis arrivé il y a un jour. Je ne comprends pas ce que voulait dire cette fille. Mais depuis son «départ» tout à changer. Je fais partie des Joker. C’est une sorte de nouvelle fonctionnalité dans ce pays. Pour ma part, je le nommerai Wonderland. Bien je vais de ce pas, écrire les nouveautés.
D’une part, le départ de cette fille n’a pas dû ce passer comme Wonder l’avait prévu étant donné qu’il a créé les factions. Elles ne servent à rien dans ce monde mais cela lui permet de mieux contrôler les personnes que cette enfant avait rencontrées. Car aucune d’elles ne semble avoir vieilli.
Il y a par ailleurs un jeune homme qu’elle n’a pas mentionné mais il doit être son descendant. Il se nomme Alister Clock. Apparemment il serait l’arrière-petit-fils de cette personne qu’ils nomment tous Alice.
Je ne compte pas écrire dans ce livre car c’est une perte de temps. Il faut que je rentre chez moi.

10 septembre 1981: C’est à mon tour de partir, je comprends cette enfant. Ce monde est absurde comme Wonder. À toi, celui qui lira mes lignes et les siennes sait que ce monde n’est et ne sera jamais merveilleux. Nous, les étrangers à ce monde, sommes les seuls à le lire.
Le livre se finit ici. La suite s’écrira au fur et à mesure que ton histoire avancera.


avatar
Wonder
Admin

Messages : 3
Date d'inscription : 13/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://hetaliainwonderland.forumgratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum